Littérature à emporter

Home / Accueil

Ebooks / Elivres


Tools / Outils


Problems / Problèmes


ODT2PML

macro OpenOffice permettant la création de fichiers .pdb pour Ereader.

Mis à jour le 02 février 2009


Description rapide

Téléchargement et installation

Vous aurez besoin de ces programmes :

Où sont les icônes de lancement ?

Préparation de votre fichier

Les champs d´information du fichier .pml

Extraction des images incorporées

Réduction de la taille des images

La table des matières

L´exportation du texte

Note pour les utilisateurs de Linux

Pouvez-vous répondre à ces questions ?

Remerciements

Contact

Description rapide

odt2pml permet la conversion d´un document Writer vers un fichier texte au format PML (Palm Markup Language), prêt à être envoyé à DropBook pour en faire un fichier .pdb pour Ereader.

La version 4.1 est disponible dans les langues suivantes : Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol (de façon automatique selon les réglages appliqués à OpenOffice).

DropBook peut également être appelé automatiquement à la fin de la macro de façon à créer un fichier .pdb prêt à être synchronisé sur le Palm. Ceci est utile dans les cas suivants :

Trois macros supplémentaires sont incluses dans l´installateur : 

Cette macro est compatible avec OpenOffice 2.4 et plus (StarOffice 8 Update 9)

Téléchargement et installation

Téléchargez la macro ici.

Deux façons pour installer cette macro :

Pour plus de renseignements, consultez cette page (en Anglais).

Pour être sûr que la nouvelle extension soit bien prise en compte par Writer, fermez OpenOffice (ainsi que le démarrage rapide si vous l´utilisez) après l´installation puis réouvrez-le.

Vous aurez besoin de ces programmes :

Vous pouvez télécharger les différentes versions du programme et les faire cohabiter dans le même répertoire sans problème (DropBook 1.6 doit d´abord être installé, copiez ensuite le fichier dropbookpro.exe avec les deux autres versions, finalement vous pouvez dé-installer la version 1.6). Ce n´est que lorsque vous lancerez la macro d´extraction du texte depuis OpenOffice Writer que vous aurez à choisir l´une ou l´autre de ces trois versions : pour ma part, je n´utilise la version 1.5.2 que pour créer des dictionnaires car ce programme a quelques bogues.

Pour configurer Dropbook 1.6, double-cliquez sur son icône puis cochez la case nommée Build unencrypted book.

Pour réduire la taille des images, il vous faudra un convertisseur de format tel que XnView qui est gratuit (et qui a ma préférence). Bien entendu vous êtes libre d´utiliser le programme de votre choix, mais celui-ci doit être capable d´enregistrer les images au format PNG en 256 couleurs sans entrelacement ni transparence, ceci exclu donc d´emblée Paint fourni avec Windows car il ne sait pas le faire.

Où sont les icônes de lancement ?

Ouvrez un fichier .odt, peu importe lequel, pour cet exemple ce sera « Le chasseur de rats » de Gustave Aimard, disponible sur le site du groupe Ebooks libres et gratuits.

Voyez à quoi ressemblent les icônes sur l´image ci-dessous :

Si votre fichier n´a pas été créé avec OpenOffice Writer, pensez à l´enregistrer au format odt avant de cliquer sur l´une ou l´autre des icônes.

Préparation de votre fichier

Pour que ce tutorial j´utiliserai « Le chasseur de rats » de Gustave Aimard dont le fichier .odt est disponible sur le site du groupe Ebooks libres et gratuits.

Afin de ne pas surcharger inutilement le serveur du groupe :

Les champs d´information du fichier .pml

Il est possible de prédéfinir quatre des champs de l´entête du fichier .pml :

Pour cela, il suffit d´éditer les propriètés du document :

Dans la boîte qui s´ouvrira (voir ci-dessus), entrez le nom de l´auteur dans le premier champ, le nom de l´éditeur (ou le votre) dans le second, puis une phrase (ou une date) qui vous servira de copyright dans le troisième champ.

Inutilisé dans les précédentes versions d´odt2pml, le quatrième champ peut maintenant contenir le nom de votre futur fichier .pdb. N´entrez pas l´extension, elle sera ajoutée automatiquement dans le champ OUT du fichier .pml. Ceci est facultatif : si vous n´entrez rien dans ce champ, le nom de votre fichier .pdb sera celui de votre fichier .odt.

Cette possibilité de nommer le futur fichier .pdb est bien utile pour les raisons suivantes :

Et entre les deux titres suivants, lequel préférez-vous ?

Le premier correspond à ce que j´ai entré dans la quatrième zone de saisie, le second correspond à ce que j´aurais obtenu si je n´y avais rien entré. Le problème est sur le mot « source » : un fichier .pdb ne devrait jamais servir de fichier source !

 

Lorsque vous ouvrirez le fichier .pml produit par la macro, vous verrez quelque chose comme ceci :

À quoi servent ces champs ?

Sur le Palm : à rien !

Si vous utilisez la version Windows d´Ereader (sous Linux, utilisez un émulateur tel que Wine pour lancer les applications Windows), vous pouvez vérifier que les informations sont biens là...

Extraction des images incorporées

OpenOffice Writer peut contenir deux sortes d´images :

Le roman pris comme exemple pour ce tutorial ne contient que des images incorporées, la macro de conversion des images va se charger pour nous de les extraires et inclure les liens vers ces images dans le fichier .pml. La seule chose qui restera à faire sera de les convertir au format PNG 256 couleurs, ceci sera expliqué au chapitre suivant (Réduction de la taille des images).

C´est avec la seconde icône (en partant de la gauche) que nous allons procéder.

Une boite de dialogue contenant trois boutons s´ouvre pour nous proposer :

Consultez l´aide si nécessaire puis cliquez sur le bouton nommé « Continuer »

Après quelque secondes, l´une ou l´autre de ces deux boites de dialogue va s´ouvrir :

La première vous annonce qu´il n´y a rien à faire, ce qui signifie que votre texte ne contient aucune image incorporée. Ce n´est pas un message d´erreur, juste une annonce (dans ce cas vous pouvez aller directement à La table des matières).

L´autre boite de dialogue vous indique que l´extraction des images incorporées c´est bien passée et vous donne le chemin du répertoire où sont placées les images extraites.

Réduction de la taille des images

Un peu plus loin dans ce tutorial nous verrons qu´il est possible de lancer DropBook directement après l´extraction du texte.

Les images doivent être au format PNG 256 couleurs, sans entrelacement ni transparence. Si ce n´est pas le cas, faites une conversion des images AVANT de lancer l´extraction du texte.

DropBook a besoin que les images soient au format PNG 256 couleurs (8 bits), sans entrelacement ni transparence. De plus, le fichier doit peser moins de 64 Ko (65505 octets). Si ce n´est pas le cas, DropBook refusera de créer le fichier .pdb de votre texte.

Vous pouvez utiliser le programme de conversion d´images de votre choix, pour ce tutorial j´utiliserai XnView.

Lorsque vous ouvrez une image avec XnView, les caractéristiques de celle-ci vous sont données dans la barre de status du programme. Dans l´ordre : le nom du fichier, les dimensions de l´image (dont la profondeur, indiquée en bits mais également en clair : ici 24 et vraies couleurs), puis le poids en Ko du fichier.

En premier lieu, voyons comment convertir une image en 256 couleurs :

Si nécessaire, réduisez la taille de l´image jusqu´à ce qu´elle soit inférieure à 64 Ko.

Dans la zone nommée Taille Ecran, modifiez à votre convenance soit la largeur soit la hauteur de l´image. Vérifiez que la case « Garder Ratio » est cochée, ne modifiez rien d´autre.

Si la taille en ko est encore trop importante, annulez le redimensionnement de l´image avant de la redimensionner à nouveau : réduire plusieurs fois de suite les dimensions d´une image abîmera celle-ci beaucoup plus que lorsque ces dimensions sont réduites plus fortement en une seule fois.

Enregistrez l´image :

Décochez les cases « Entrelacé » et « Mettre la valeur de transparence à l´entrée palette ». Ne modifiez pas le niveau de compression.

Cliquez sur « OK » puis sur « Enregistrer ».

Procédez de même pour chacune des images du répertoire.

La table des matières

Les fichiers du groupe Ebooks libres et gratuits contiennent une table des matières au début du document. Cette table des matières est inutile pour les ebooks d´eReader car ce programme crée sa propre table des matières, celle de votre document peut donc être supprimée.

La table des matières d´eReader est construite à partir des styles de paragraphe « Titre 1 » à « Titre 4 » et de « Titre 5 » à « Titre 8 » (exportés comme marques de chapitres, visibles dans la table des matières d´eReader mais pas dans le corps du texte).

L´exportation du texte

L´exportation du texte se fait en cliquant sur le bouton le plus à droite des quatres (revoyez la première image en cas de doute).

Pour le premier lancement de la macro, la boite de configuration s´ouvre :

Si vous ne voulez pas que DropBook soit lancé automatiquement, décochez la case « Dois-je lancer Dropbook automatiquement ? ».

Pour cet exemple, nous allons lancer Dropbook à la fin de la macro. Entrez le chemin menant à DropBook (vérifiez que la case est cochée), puis cliquez sur « OK ».

Si vous avez déjà utilisé la macro, ou si le panneau de configuration ne s´est pas ouvert, vous pouvez accéder à celui-ci en cliquant sur le bouton « Configuration ».

Cliquez sur le bouton « Continuer » et patientez un peu.

Si le titre de votre texte est trop long, vous aurez à le raccourcir à 29 caractères au maximum et ne peut pas contenir le caractère deux-points :.

Finalement, DropBook est lancé à la fin de la macro. Vous aurez à fermer la fenêtre de rapport d´exécution de DropBook pour que la macro puisse se terminer.

Dans cet exemple tout c´est bien passé. Les nombreux messages d´avertissement concernent les titres des paragraphes un peu trop long au goût de DropBook.

Si le fichier .pdb n´est pas correct, corrigez manuellement les erreurs dans le fichier .pml. Lorsque tout vous semble au point, faites glisser l´icône du fichier pml sur celle de DropBook pour créer votre fichier .pdb.

Si les balises pml ne vous sont pas familières, voyez la page de Mastik (en Français) et celle-ci ereader.com (en Anglais).

La macro se termine par cette boite de dialogue :

Ou par celle-ci si DropBook n´a pas été lancé :

Note pour les utilisateurs de Linux

Lorsque j´ai testé cette macro sous Linux, le programme DropBook v1.3 ne fonctionnait pas avec l´émulateur Wine. La version 1.5.2 de ce programme fonctionnait correctement. (Il n´existe pas de version pour Linux du programme DropBook)

Pouvez-vous répondre à ces questions ?

Remerciements

Merci à Walter H., de Suisse, pour m´avoir signalé l´oubli de la bonne configuration de Dropbook 1.6

Contact

Merci d´envoyer toute question ou commentaire à propos de ce tutorial à :

litteratureaemporterLE_SPAM_NON_MERCIfree.fr

(Remplacez LE_SPAM_NON_MERCI par @)